Le Pays de
Charleroi






Créer un PDF Recommander Imprimer

René Magritte - La Fée Ignorante

Coordonnées

Palais des Beaux-Arts
6000 Charleroi

viewer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 5 mai 1957, Magritte écrit : "j'ai terminé, il y a un mois environ, une décoration au Palais des Beaux-Arts de Charleroi".

Il avait noté, en juin 1956 : "l'architecte de Charleroi acceptera bon gré mal gré cette frise, car il estime que je n'ai rien inventé, d'après lui tout ce que l'on voit dans mon étude, on le connaît :  oiseau, ciel, maison, etc ... sont des banalités sans intérêt".

Joseph André, l'architecte du Palais des Beaux-Arts, ne s'était pas trompé. Rien n'avait été inventé, et pour cause !

L'oeuvre peinte, La Fée Ignorante, est un retour aux sources, un hommage aux femmes de sa vie. La mère, l'épouse, le modèle qui, par la naissance ou la famille, sont liées au Pays de Chalreroi.

La mère de René Magritte, Régina Bertinchamps, est née à Gilly, en 1871, dans une famille originaire de Châtelet. Georgette Berger, l'épouse de l'aritste, est née à Marcinelle en 1901.
Quant au modèle, Anne-Marie Gillion-Crowet, son père Pierre Crowet est natif de Charleroi et sa mère Adrienne Cornez est originaire de Châtelet.

Ainsi Magritte présente à Charleroi une frise qui fait référence à sa jeunesse, à son vécu au Pays de Charleroi,.  Il a d'ailleur écrit qu'il était "un dandy cow-boy de Charleroi et de Châtelet".

René Magritte est né à Lessines, le 21 novembre 1898. Son père, Léopold Magritte, voyageur de commerce
à l’occasion, s’installa dans cette localité début novembre.

Dès 1900, la famille Magritte s’en retourne à Gilly où naissent les deux frères, Paul et Raymond. Le 4 avril 1904, la famille Magritte réside à Châtelet, rue des Gravelles. De mars 1913 à octobre 1914, ils occupent le 41 de la rue du Fort, à Charleroi.


Le père de René fut tailleur d’habits. Cet aspect n’est pas négligeable, car nombreuses sont les oeuvres de
l’artiste où des personnages masculins portent des vêtements très bien coupés, des cravates et des chemises
à col cassé. Souvent, ces hommes élégants sont coiffés d’un chapeau boule.


Deux hommes, le père et le fils, se voient à la gauche de La Fée ignorante. Ils observent un immense poisson
pétrifié, posé sur le sol. Le poisson fait référence à l’eau, à la rivière. Détail qui a toute son importance dans
l’oeuvre magrittienne car il rappelle le suicide de la mère. La nuit du 24 février 1912, elle quitte le foyer pour se
jeter dans la rivière voisine. Son cadavre est retrouvé, le 12 mars, à un kilomètre de la maison familiale, près du
terril des Agglomérés et déposé en bordure de Sambre, dans la Praye.


La Fée ignorante montre, en son centre, un personnage féminin en buste. Près d’elle, une bougie qui répand
une lumière noire. La fée a les yeux vides, elle n’est pas vivante. Elle paraît sculptée dans de la terre glaise. Sur
l’épaule de la fée, une colombe ; elle aussi en terre ocre. Référence à une tradition locale ? En effet, la région de
Châtelet-Bouffioulx est réputée pour ses poteries d’art. On a dit de Magritte enfant qu’il était « au garde à vous
devant sa mère, sa colombe et les saints des vitraux ».

À l’arrière-plan de La Fée ignorante, nous voyons une grande prairie (la Praye), traversée par une rivière (la
Sambre), et des collines bleutées (les terrils). Le lieu du drame est sublimé par l’artiste. La Praye, cette immense
prairie marécageuse de près de 200 hectares, est un lieu où Magritte enfant aimait jouer au cow-boy. Au début
du XXe siècle, la Praye est un lieu très fréquenté et sert à l’occasion de champ de courses, de champ d’aviation,
d’espace réservé aux sports et aux divertissements. Dès lors, il n’est pas surprenant d’observer, à la droite de
la frise, une cavalière. Nombreux seront les chevaux dans l’oeuvre magrittienne, ainsi Le Jockey perdu (1926)
considéré comme la première oeuvre surréaliste de l’artiste.   

Un gigantesque « grelot » est placé derrière la cavalière. Pour Magritte, il fait référence aux grelots qui « pendent au cou de ces admirables chevaux ». Souvent sur les chemins de halage, ils tiraient les nombreux chalands.

Près du grelot de la frise, deux façades d’un même édifice : l’une claire, l’autre sombre. Pour Magritte, le symbole
du foyer et du « caveau de famille ». Ces façades font référence au château des Gaulx, construit sur le plateau qui borde la Praye. Il faisait donc partie du décor du drame. Ainsi, peut-on considérer que tout l’environnement de Magritte prend, à la suite du drame vécu, une dimension exceptionnelle et qu’il s’imprime d’une manière indélébile dans sa mémoire.


Plus énigmatique est « la racine de tour féodale » comme la nommait Magritte. Ruinée en son sommet, elle se
place entre le poisson fossilisé et la vallée. Il existe, à l’extrémité de la Praye, située dans la commune de Pont-de-
Loup, une tour romane du XIIe siècle, vestige de l’église Saint-Clet.
La Fée ignorante montre les lieux et les acteurs du drame vécu par Magritte. Une femme non vivante, la mère ;
une fée ignorante, Georgette ; un modèle, Anne-Marie Crowet ; deux hommes portant des vêtements magrittiens,
le père et le fils.    

La tour féodale de Pont-de-Loup, la Sambre dans la Praye entourée de terrils, le château des Gaulx. Ainsi, par associations, petites touches, se recrée un univers qui fut familier à l’artiste. Nul n’est besoin de chercher des associations lointaines, le quotidien peut être source d’inspiration.   

Magritte a montré, dans ses oeuvres, tout au long de sa vie artistique, la mémoire des faits et des lieux liés à son enfance et à sa jeunesse au Pays de Charleroi. Magritte est non seulement un artiste d’exception, il est avant tout un être humain que le destin n’a pas épargné. Sa souffrance « cachée » a alimenté son oeuvre ce qui lui confère cette force prodigieuse de l’authenticité.

Liliane Sabatini

Conservatrice honoraire du Musée des Beaux-Arts

 

 

MAP

Se restaurer ?

Catégories

Se divertir ?

Catégories

Se loger ?

Quoi de neuf ?

Promenades guidées à Charleroi - Les trésors cachés des façades ...

Le 26 août 2017

Concert au Parc Reine Astrid: La note G - Cette année encore, Charleroi vous fera revivre une d ...

Le 03 septembre 2017

Du :
au :

+ d'infos